Démarche

Jacqueline Hock a une formation de designer et de sculpteur. 

A partir de différents matériaux, elle mène une recherche spécifique sur le lien, le rôle de la tension dans la matière et tout particulièrement dans les fils.

Créer des liens amène les réseaux.
C’est ainsi qu’elle commence à tisser, à entrelacer.
Elle croise, lie, tend, serre, lâche parfois les fils, équilibre les tensions.
Dans ses travaux, elle unit la matière des hommes, des fils métalliques très résistants parfois durs, à la mise en œuvre fine et intuitive des femmes.

Les volumes sont suggérés, fragmentaires, sans frontières claires entre intérieur et extérieur.
Ce sont de traces légères dans l'espace car il y a plus d’air que de matière. 
Le vide domine mais ce n’est pas le néant, il est revisité comme un espace de rêve et de liberté.